Loading...

Chargé de programme sécurité alimentaire (SECAL)


I. ACTED
Depuis 1993, l’association de solidarité internationale ACTED répond aux besoins humanitaires des populations dans les situations de crise et au respect de leur dignité, tout en favorisant et mettant en œuvre des opportunités pour un développement durable, en investissant dans les potentiels de l’Homme.
ACTED s’engage à répondre aux urgences et à développer la résilience face aux situations de crise, à co-construire une gouvernance effective, et à promouvoir une croissance inclusive et durable.
Nous œuvrons sur le dernier kilomètre de l’action humanitaire. Notre mission est de sauver des vies et de répondre aux besoins essentiels des populations dans les zones les plus difficiles d’accès. ACTED développe et met en œuvre des programmes à destination des populations les plus vulnérables qui souffrent de violences, des conflits, de catastrophes naturelles ou d’une situation de pauvreté endémique. L’approche d’ACTED dépasse la réponse d’urgence, avec un engagement dans le développement durable et l’accès des communautés aux moyens de subsistance.
ACTED met en œuvre plus de 450 projets par an auprès de 8 millions de bénéficiaires dans 35 pays, pour un budget de 160 millions d’euros. Nos équipes sont composées de 400 staff internationaux et 4300 staff nationaux.
II. Profil pays
Capital Office : Kinshasa
National Staff : 153
Areas : 4
On-going programmes : 12
Budget : 4 M €
ACTED a démarré ses projets en RDC en 2003. L’histoire présente de ce pays est marquée par 30 ans de dictature (1967-1997) suivis de deux guerres (1996 et 1998).
Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l’Est du territoire.
La RDC est un pays très vaste et aux facettes multiples:
  • Province du Katanga : Hormis quelques foyers résistants de choléra, la période d’urgence est aujourd’hui achevée. De nombreux rapatriements de réfugiés congolais ont été effectués ces dernières années.
  • Province du Sud Kivu: Il s’agit d’une zone aux réalités variées, avec des zones d’urgences (forts mouvements de populations), de transition et de développements
Les principaux secteurs d’intervention d’ACTED dans le pays sont:
  1. Aide humanitaire d’urgence (accès à l’eau potable et réponse d’urgence aux mouvements de population par la mise
en œuvre d’adductions d’eau, de puits, de captage de sources, de latrines scolaires et d’urgence, etc.)
  1. Sécurité alimentaire (distribution d’intrants et outils agricoles, recapitalisation du cheptel, mise en place de
Coopérative agricole, transformation des produits, activités génératrices de revenu, etc.)
  1. Promotion de la santé (construction et réhabilitation d’ouvrages d’eau et d’assainissement, lutte contre le choléra, sensibilisation, etc.)
  2. Développement économique (à travers la construction ou réhabilitation d’infrastructures, notamment routes & pistes, bâtiments sanitaires et scolaires, les activités socio-économiques et les activités génératrices de revenu).
Des évaluations et analyses de la vulnérabilité alimentaire sont effectuées par l’AMEU à des fins de ciblage de bénéficiaires, interne et externe, dans les provinces du Sud-Kivu et du Katanga.
En 2012, ACTED poursuit son implication dans les programmes de reconstruction et de stabilisation du pays notamment à travers la construction d’écoles en Equateur, province la plus pauvre de la RDC longtemps oubliée et l’ouverture de projets en Province Orientale.
Entre urgence et relance économique dans les provinces stabilisées - Après des années de guerre, la République Démocratique du Congo (RDC) est un des pays les moins développés au monde. L’espérance de vie, les principaux indicateurs en santé, en éducation sont parmi les plus faibles au monde. Dans l’Est, les guerres et les affrontements entre les FARDC et les différents groupes armés ont détruit la grande majorité des infrastructures commerciales, sociales ou sanitaires, limitant les capacités de résilience des populations. Dans les autres parties du pays, les populations souffrent d’une pauvreté chronique et ne disposent pas d’un accès suffisant aux soins de santé de qualité, à l’eau potable ou à l’enseignement.
III. Profil de poste
1. Appuyer le Coordinateur de Zone pour la représentation d’ACTED dans son domaine de compétence, sur demande
  • Représentation auprès des autorités provinciales :
Soutenir le Coordinateur de Zone lors des réunions techniques pour assurer une large visibilité de l’association auprès des autorités locales.
  • Représentation auprès des bailleurs de fonds :
Soutenir le Coordinateur de Zone lors des réunions techniques des bailleurs de fonds et transmettre au Directeur Pays les éléments collectés ;
  • Représentation auprès des autres organisations internationales :
Participer aux réunions techniques inter-ONGs, des agences de l’ONU (OCHA, PNUD, UNICEF, FAO, etc.) et de toute autre institution inter-gouvernementale ;
Contribuer à la production de rapports et plaquettes et garantir la fiabilité technique de l’information produite, ainsi que la confidentialité des informations sensibles de la mission.
De manière générale, veiller à soutenir l’équipe d’encadrement et à véhiculer une image positive et professionnelle de l’association. Veiller en particulier au respect du mandat, de l’éthique, des valeurs et du discours de l’association vis à vis des tiers.
2. Assurer la gestion du cycle de programme
  • Mise en œuvre du programme, sous la supervision du Coordinateur de Zone :
Planifier les différentes étapes de la mise en œuvre du programme ;
Diriger l’exécution du programme et les modalités de suivi ;
Gérer les moyens financiers, logistiques et matériels du programme ;
Animer l’ensemble des interfaces internes et externes du programme ;
Evaluer les actions mises en œuvre et assurer une bonne adéquation des moyens.
  • Exécution des tâches de reporting :
Etablir un planning des rapports à remettre au(x) bailleur(s) du programme ;
Rédiger les rapports narratifs et contribuer à l’élaboration des rapports financiers via des suivis budgétaires réguliers ;
Contrôler le respect de la procédure FLAT.
De manière générale, informer systématiquement le Directeur Pays ou le Coordinateur de zone sur l’évolution de la mise en œuvre du programme et sur les perspectives futures.
3. Garantir le cadre technique du programme
  • Assurer la prise en compte des exigences techniques dans la mise en œuvre du programme :
Collecter les données techniques et analyser les opportunités et les risques ;
Identifier les autorités techniques de tutelle et les partenaires techniques et proposer des modalités de contractualisation et/ou de partenariat.
  • Diriger la démarche qualité du programme :
Analyse de la plus-value technique et de l’impact du programme ;
Mise en œuvre d’évaluations techniques du programme.
4. Assurer la gestion de l’équipe du programme
  • Direction et encadrement de l’équipe du programme :
Organiser et animer des réunions de coordination de l’équipe programme ;
Préparer et suivre les plans de travail de chaque membre de l’équipe programme ;
Garantir la cohésion de l’équipe programme (résoudre les conflits potentiels) ;
Stimuler la vie d’équipe, dans les limites de la vie privée ;
Adapter l’organigramme et les TdR du personnel en fonction de l’évolution du programme ;
Procéder à l’évaluation périodique des collaborateurs N-1 et transmettre à l’Administrateur pays ou de zone les grilles d’évaluations et recommandations (affectation, modification de contrat ou de salaire, etc.) ;
Assurer la formation continue du personnel technique du programme dans son domaine de compétence.
5. Contribuer à la capitalisation de l’expérience
Collecter les données et outils utilisés pour la mise en œuvre du programme ;
Elaborer un compte-rendu de capitalisation de l’expérience développée dans le programme ;
Diffuser le compte-rendu aux partenaires du programme ;
Transmettre le compte-rendu au Coordinateur de zone.
IV. Qualifications
Diplôme supérieur généraliste en gestion de projet
Connaissance du système d’aide et habilité à comprendre le système des donneurs et des gouvernements
Excellente expression oral et écrite
Capacité à coordonner et gérer une équipe et des projets
Capacité à travailler de manière indépendante et créative sur le terrain et en capitale
Travail en équipe et capacité à créer un esprit d’équipe
Capacité organisationnelle
Forte flexibilité, compétences interpersonnelles et compétences de négociation.
Forte habilité à travailler dans un contexte interculturel
Habilité à travailler sous pression
La connaissance d’une langue locale et/ou régionale est un plus
V. Conditions:
  • Salaire defini en fonction de la grille des salaires ACTED
  • Living allowance mensuelle
  • Logement en Guest House et nourriture pris en charge par ACTED
  • Billets d’avion pris en charge par ACTED
  • Sécurité sociale, Mutuelle et repatriement pris en charge par ACTED

HOW TO APPLY:
Merci de nous faire parvenir votre candidature en français : CV, lettre de motivation et trois references à l’adresse suivante : jobs@acted.org
REF : FSLPM/RDC/SA
Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.acted.org
Newer Posts Older Posts
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

LIKE US ON FACEBOOK

© Copyright KaziBongo | Designed By AFROPIXELS MEDIA CO. LTD
Back To Top