Loading...

Secteurs Agriculture, Eau et Biodiversité - Conférence de Rio + 20

Le Burundi a décidé de participer au processus de préparation national en prévision de la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable (CNUDD) qui se tiendra à Rio de Janeiro en juin 2012.

Dans la perspective de cette conférence, le Département des Affaires Economiques et Sociales (DAES) des Nations Unies et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) envisagent d’apporter un soutien aux consultations multipartites qui auront lieu avant sa tenue. Ce processus consultatif comprendra un atelier national. Le but de l’exercice sera de renforcer la capacité du pays afin qu’il puisse s’impliquer davantage dans le processus Rio+20 ; l’exercice permettra aussi de s’assurer que la mise en œuvre des résultats de la conférence fasse l’objet d’efforts soutenus. Les participants à l’atelier proviendront du Gouvernement, des ONG, des organisations de la société civile et des media, du secteur privé et des organisations de bailleurs de fonds.

Ce processus de préparation national comprendra trois phases consécutives liées entre elles. Toutes les trois contribueront à la préparation d’un document tout en renforçant les capacités sur des questions qui seront traitées.
Ces trois phases sont les suivantes :
  • La préparation d’un rapport de situation basé sur des interviews, des consultations et un examen de documents ;
  • Une réunion multipartite qui abordera les questions concernant la CNUDD ; et
  • Les conclusions du rapport de situation et de la réunion multipartite, dont un rapport national rendra compte.

Duties and Responsibilities

Objet de la Consultation:

Sous la direction générale du DAES et du PNUD, et sous la coordination d’un consultant principal:

Préparation du rapport de situation :
  • Le consultant national se livrera à des entretiens et des consultations avec les parties prenantes nationales. Ce processus consultatif permettra au consultant de recueillir des informations contextuelles pertinentes auprès d’un certain nombre de parties prenantes du Gouvernement, des principaux groupes nationaux et des organisations de bailleurs de fonds. De plus, toute la documentation appropriée relative aux stratégies nationales, aux plans, aux politiques, à l’évaluation des besoins en capacités et aux expériences pratiques sera passée en revue et synthétisée par le consultant ;
  • Une fois ce processus terminé, le consultant préparera un rapport d’évaluation de 20 à 30 pages qui alimentera les discussions devant se tenir au cours de la réunion des parties prenantes.
Organisation d’une réunion consultative multipartite :
  • En se fondant sur le rapport de situation, l’équipe de projet organisera une réunion multipartite afin de discuter des différents aspects d’une évaluation nationale des progrès, des écarts restants, des expériences et des opportunités relatives aux thèmes de la CNUDD et d’évoluer vers un consensus. En outre, cette phase clé du processus de préparation aura pour objectif de renforcer la capacité des institutions nationales concernées à s’engager dans les processus de préparation et la mise en application des conclusions de la CNUDD sur le plan régional et mondial ;
  • Le succès de cette réunion consultative dépendra dans une grande mesure de la participation active de ceux qui y assisteront. Il est donc indispensable d’y inviter les représentants bien informés et haut placés des groupes de parties prenantes suivants : les ministères du Plan, de l’Économie, des Finances, de l’Agriculture et de l’Environnement, et possiblement des représentants des ministères clés et des commissions centrales ; les institutions financières internationales et nationales (par exemple, les institutions bancaires, les organismes de crédit, les coopératives de financement); et les organisations représentant les principaux groupes, tels que les femmes, les agriculteurs, les jeunes, la chambre de commerce et de l’Industrie, les syndicats et d’autres.
  • Le consultant devra s’assurer que des rapporteurs qualifiés soient présents à la réunion de deux jours pour présenter le rapport de situation, prendre des notes et préparer un compte-rendu des discussions. Un procès-verbal de la réunion sera établi.
Préparation d’un rapport national – sections agriculture, eau et biodiversité
  • Un rapport de synthèse mettant en évidence tant les résultats de l’exercice d’évaluation que ceux de la réunion multipartite sera préparé à la suite de la tenue de l’atelier. Dans ce document, les questions auxquelles une réponse aura été apportée au cours des deux premières phases seront présentées de façon succincte et ciblée. Le rapport de synthèse devra aborder le triple objectif et les deux thèmes de la CNUDD avec comme contexte la situation actuelle, les expériences acquises et les aspirations du pays. Le rapport de synthèse devra viser à fournir un certain nombre de recommandations à la CNUDD.
Nature des Services:

Le consultant préparera un rapport de l’atelier en consultation avec les points focaux des trois conventions des Nations Unies (UNFCC, UNCBD, UNCCD) et le Point Focal National sur le Développement Durable. Afin de faciliter la préparation de ce rapport, le consultant devra nommer des rapporteurs pour couvrir les discussions qui auront lieu pendant l’atelier, comme mentionné ci-dessus. Le rapport de l’atelier sera examiné par les organismes gouvernementaux appropriés et les principaux partenaires des Nations Unies, à savoir le DAES et le PNUD. Le consultant insèrera les changements proposés dans le texte final du rapport.

Le rapport de synthèse sections agriculture, l’eau, et biodiversité devra :
  1. Comporter entre 5 et 10 pages et être rédigé de façon claire, concise et lisible ;
  2. Comprendre un bref résumé de l’atelier ;
  3. Identifier les questions et les contraintes clés auxquels il faut faire face en abordant l’économie verte du point de vue du gouvernement, des principaux groupes et des donateurs ;
  4. Proposer des dispositions à caractère institutionnel en faveur du développement durable ;
  5. Se concentrer sur les solutions envisagées visant à éliminer les contraintes identifiées ; et
  6. Formuler des recommandations pour renforcer le programme national en faveur du développement durable fondées sur le dialogue multipartite et les résultats dégagés de l’atelier.
Le rapport de synthèse sera remis comme contribution à la préparation de la délégation nationale en vue de sa participation à la conférence Rio+20.

Durée de la Consultation et Voyages Prévus dans le Cadres de la Mission:

La durée de la consultation est de 30 jours calendrier à partir de la date de signature du contrat. En cas de voyage à l’intérieur du pays, des DSA correspondants seront payées au consultant.

Résultats Attendus et Méthode de Suivi:

Le consultant remettra au DAES, au PNUD et au Ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme les éléments suivants :
  1. Un document d’information, tel que décrit ci-dessus, à être finalisé et soumis deux semaines avant la date de l’atelier ;
  2. Un compte-rendu des travaux de l’atelier (rapport) – finalisé et soumis deux semaines après l’atelier ;
  3. Un rapport de synthèse qui devra être finalisé quatre semaines après l’atelier.

Competencies

Compétences:

Leadership :
  • Aptitude à créer l’adhésion de plusieurs acteurs sur les objectifs du programme.
Planification et organisation :
  • Faire preuve d'une capacité de conception, d’organisation et de planification des activités programmées.
Communication :
  • Excellente capacité de rédaction et de synthèse. Démontrer de bonnes capacités de communication orale.
Travail en équipe :
  • Capacité à travailler sous pression et dans un environnement multiculturel ;
  • Capacité d’inspirer les autres à travailler en équipe pour définir et atteindre les objectifs communs.

Required Skills and Experience

Degré d'Expertise et Qualifications Requises:

Education :
  • Avoir un diplôme universitaire en Agronomie, Sciences de l’environnement ou sciences naturelles.
Expérience :
  • La consultant devra jouir d’une bonne réputation sur le plan national et être connu internationalement ; en outre, il devra posséder une expérience d’au moins dix ans dans les domaines de l’Agriculture, de la gestion des ressources en eau, de la Biodiversité et faire état d’une longue expérience professionnelle dans le domaine du développement durable, avec une expérience pratique acquise au Burundi. Une bonne connaissance des Nations Unies et de ses programmes en matière de développement durable constituera un avantage. Il devra en outre posséder une forte aptitude à communiquer et à s’exprimer par écrit et être capables d’évoluer de manière efficace dans un environnement international.
Langues requises:
  • La maîtrise du Français oral et écrit est obligatoire ;
  • La maîtrise de l’Anglais oral et écrit est un avantage.

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Newer Posts Older Posts
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

LIKE US ON FACEBOOK

© Copyright KaziBongo | Designed By AFROPIXELS MEDIA CO. LTD
Back To Top